Un pneu révolutionnaire pour la Formule E

Un pneu révolutionnaire pour la Formule E

Jérôme Cambier - 29/03/2016

Le pneu Michelin Pilot EV est sculpté comme un pneu de véhicule de série. Mais derrière cette apparence, ce pneu de 18 pouces, qui équipe les monoplaces 100% électriques du championnat FIA Formule E, révolutionne le monde de la compétition automobile, et des voitures de série.

Un pneumatique révolutionnaire plébiscité par les pilotes

Acteur majeur de la mobilité durable, Michelin a cru très vite au projet d’un championnat de monoplaces 100% électriques en devenant dès 2013 partenaire fondateur et manufacturier officiel (jusqu’en 2019) de la Formule E. Pour relever le défi de cette compétition durable, les ingénieurs de Michelin Motorsport ont conçu un pneu avant-gardiste : le Michelin Pilot Sport EV, un peu sculpté capable d’endurer toutes les conditions, avec un format inédit de 18 pouces. Les Formule E sont d’ailleurs devenues les premières monoplaces au monde à rouler avec une telle dimension (les monoplaces du championnat du Monde de Formule 1 sont équipées de jantes en 13 pouces). Pour le manufacturier, le choix de cette taille de pneu répond à une double problématique. « Ces dimensions sont compatibles avec celles montées sur les voitures sportives de série, ce qui favorise le transfert rapide des technologies validées en compétition » avance Serge Grisin, manager de Michelin en Formule E. « Outre la similitude avec les pneus des berlines urbaines, des pneus de plus grand diamètre sont aussi plus efficaces sur le plan énergétique, ce qui s’inscrit dans l’esprit de ce nouveau championnat. » « Pour Michelin, la Formule E est un fantastique laboratoire d’innovation pour la mobilité durable en ville. D’ailleurs, nous avons développé pour la Formule E un pneumatique de compétition révolutionnaire qui est plébiscité par les pilotes et par les équipes. » déclare Pascal Couasnon, directeur de Michelin Motorsport. Ce pneu sculpté est la pierre angulaire du championnat : il doit rester performant et endurant quelles que soient les conditions météos. Car contrairement à une discipline comme la Formule1, les pilotes conservent les mêmes pneus toute la journée, des essais jusqu’à la fin de la course. Mais cela ne les empêche pas de les pousser à leurs limites ! « La première fois que je les ai vus, j’ai pensé qu’ils s’agissait de pneus pluie. Mais Michelin a conçu quelque chose de totalement décalé par rapport à ce que je connaissais jusqu’alors, explique le pilote brésilien Nelson Piquet JR, premier champion du Monde de Formule E 2016. Ces pneus sculptés sont capables de m’apporter de la haute performance ainsi que de me permettre de piloter avec efficacité une voiture innovante et rapide, mais alourdie par le poids des batteries. Nous avons roulé sur toute sorte de tracés glissants, à la surface irrégulière, et j’ai toujours pu compter sur mes pneus. » Pour minimiser l’impact environnemental du championnat, les pilotes ne sont dotés que de 10 pneus par compétition (4 par monoplaces et 2 en cas de crevaison). En Formule E, 180 pneus suffisent pour une course (un ePrix). En Formule 1, près de 1300 pneus sont fabriqués et transportés sur chaque Grand Prix. Résultat pour la course « Zéro Emission » : une production qui signifie économie de matières, et une logistique de transport allégée.

Des innovations qui profitent aux véhicules de tourisme

Avec ce pneu compétition nouvelle génération, Michelin s’est distingué grâce à son expertise dans la conception et la fabrication de pneus hautes performances efficaces sur le plan énergétique. « Michelin est le pionnier et le leader en matière d’efficacité énergétique des pneumatiques et de compétition responsable. Cette nouvelle discipline est particulièrement intéressante pour le Groupe par l’utilisation de nouvelles formes de motorisation et par l’ancrage de la compétition en centre-ville » explique Pascal Couasnon. La Formule E s’avère un excellent terrain d’exploration pour les chercheurs de Michelin. Les monoplaces roulent sur les même rugosités de revêtements qu’une voiture de tourisme. C’est pourquoi les découvertes en compétition du Michelin Pilot Sport EV se portent vers les pneumatiques des véhicules de série. La gamme Michelin EV (pour Electric Vehicle) équipe ainsi des Renault ZOE, le véhicule citadin tout électrique. En septembre 2015, au Salon de l’Automobile de Francfort, Michelin a aussi présenté le nouveau pneumatique MICHELIN Pilot Sport4, doté d’une sculpture de la bande de roulement s’inspirant directement du pneu Michelin pour la Formule E. Le dernier né, le Michelin Cross Climate, premier pneu « été » homologué hiver, hérite également des avancées offertes par la sculpture du pneu conçu pour la Formule E. Photo : © MICHELIN 2016